24 articles dans la catégorie : "Savoir communiquer"

Adapter sa communication avec les préférences cérébrales

 Adapter sa communication avec les préférences cérébrales

Le physicien et ancien directeur de la formation chez General Electric, Ned Herrmann, a développé et validé la théorie des préférences individuelles. Le test psychologique associé à cette théorie -le profil de préférences cérébrales HBDI (Herrmann Brain Dominance Instrument), vise à identifier les modes préférentiels de traitement de l’information des individus. Grâce aux préférences cérébrales,

Jean-Pierre Testa

Relations interpersonnelles : savoir donner des signes de reconnaissance

 Relations interpersonnelles : savoir donner des signes de reconnaissance

Dans les relations interpersonnelles, les signes de reconnaissance, selon l’Analyse Transactionnelle, sont particulièrement utiles dans les situations dans lesquelles une personne donne du feedback à un interlocuteur. Quand ils sont positifs, les signes de reconnaissance favorisent l’ouverture à l’échange, renforcent la relation collaborative et instaurent un climat de confiance. Ils permettent d’agir sur un levier

Jean-Pierre Testa

Communiquer avec la PNL

 Communiquer avec la PNL

La Programmation Neuro-Linguistique (P.N.L.) est une approche mise au point dans les années soixante-dix aux États Unis par Richard Bandler, informaticien et psychologue, et John Grinder, linguiste et psychologue. Ils observèrent comment des communicateurs reconnus et appréciés s’y prenaient pour être efficients. Leur thèse repose sur l’idée que si nous arrivons à repérer comment une

Alain Duluc

[Spécial élection] Leaders, inspirez confiance !

 [Spécial élection] Leaders, inspirez confiance !

Emmanuel Macron évoque le philosophe Emmanuel Lévinas selon qui « la confiance est le problème de l’autre ». Au moment où les électeurs s’apprêtent à choisir leur prochain président, cette assertion nous invite à revisiter les fondements de la confiance et, par là-même, son rapport avec le leadership.

Alain Duluc

Quadragénaire ou quarantenaire ?

 Quadragénaire ou quarantenaire ?

Aujourd’hui, toutes les occasions sont bonnes pour catégoriser la population française… Encore faut-il savoir mettre le bon mot sur la catégorie ciblée. Retrouvez en vidéo la dernière leçon d’Aurore et Jean-Jacques.

Pia Martin

Orthographe : sur ou sûr ? Comment ne pas se tromper

 Orthographe : sur ou sûr ? Comment ne pas se tromper

Il est deux mots qui, comme tous les homonymes, nous laissent sur le bord de l’incertitude, hésitants, incertains. Il s’agit de « sur » et de « sûr » : chapeau or not chapeau ?

Etienne Magnin

7 conseils pour intervenir sur un sujet qu’on connait peu ou pas

 7 conseils pour intervenir sur un sujet qu’on connait peu ou pas

« Damien a un empêchement, tu fais la présentation à sa place… Il a laissé ses slides (98 !). Je te fais confiance, ça va aller… ». Mais vous, vous ne connaissez pas grand-chose – ou rien- au sujet… Et c’est après-demain ! Quelle communication allez-vous adopter pour relever le défi ?

Morgane Bazennerye

Bien démarrer sa présentation à l’oral

 Bien démarrer sa présentation à l’oral

Bien démarrer une présentation à l’oral est le moment le plus difficile, car c’est là où notre degré de « trac » est à son maximum. Sous les regards de l’assistance, nous craignons de bafouiller, de perdre de fil de notre discours et l’attention de notre public. Bonne nouvelle, il existe une recette efficace pour bien démarrer

Pia Martin

Les 7 vertus d’un objectif de réunion efficace

 Les 7 vertus d’un objectif de réunion efficace

Si nous avons le sentiment de perdre notre temps en réunion, dans 80% des cas il s’agit d’un problème lié à l’objectif de ladite réunion. Trop flou voire inexistant, pas toujours partagé par tous, il crée des dérives et des frustrations. A contrario, bien défini, il catalyse l’énergie du groupe vers l’atteinte d’un résultat concret

Pascale Bélorgey

Vive les objections !

 Vive les objections !

Lorsque nous présentons un projet, une solution ou même juste une idée, il arrive fréquemment que des objections viennent refroidir notre enthousiasme. Frustrés, nous risquons alors de nous justifier, de défendre bec et ongles notre point de vue, ou pire, de renoncer à notre projet, notre solution ou notre belle idée. Or, il existe une façon bien plus

Pascale Bélorgey

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.