Développement personnel : les 3 super-pouvoirs de la danse

Par le 25 mai 2020

Sans doute, vous êtes-vous déjà émus devant de ces tout jeunes enfants qui dansent, de façon libre et touchante, au rythme de la musique. Pourquoi ne pas les imiter ? Car la danse fait du bien et beaucoup plus que vous ne l’imaginez…

Danser pour être plus intelligent et plus efficace

La danse avec ses mouvements complexes et variés augmente semble-t-il le volume cérébral via le cervelet et crée de nouvelles connexions neuronales par le traitement rapide de nombreux stimuli. Danser active le centre de la mémoire et préviendrait même la dégénérescence du cerveau.

Des études ont montré que ceux et celles qui dansent ont de meilleurs résultats en maths par exemple. De quoi donner raison à Nietzsche qui disait : « nous devrions considérer comme perdu chaque jour dans lequel nous n’avons pas dansé une fois ».

Danser pour gagner en confiance

Celles et ceux qui ont pris des cours ou pratiquent régulièrement la danse en ressentent aussi les bienfaits pour gagner confiance en soi. En améliorant sa posture, en étirant la colonne, en s’ancrant dans le sol, en renforçant sa souplesse et sa tonicité musculaire, on dope son estime de soi en se sentant mieux et plus beau. On développe une conscience de soi plus forte en se reconnectant à son corps et en étant conscient de ses sensations.


Lire aussi : L’humour, source d’efficacité perso et pro


Danser pour être joyeux, créer des liens et booster son empathie

Nous le savions déjà, nous pouvons, danseurs professionnels comme amateurs, exprimer nos émotions avec la danse, dans un spectacle ou une soirée, mais nous pouvons aussi à l’inverse, faire appel à la danse pour provoquer des émotions positives. Il est donc possible de dire que les mouvements de notre corps créent l’émotion.

En décodant un rythme musical, notre cerveau sait le transformer en mouvement, en contractions musculaires automatiques et libère un savant et miraculeux cocktail d’hormones comme la dopamine qui nous rend joyeux !

Danser à deux, en groupe ou avec un groupe que ce soit la techno, la salsa ou la danse africaine permet d’aller plus loin encore. Nous l’avons déjà constaté, nous mouvoir sur une piste de danse nous rend joyeux car nous pouvons créer des liens avec les autres. Faire des mouvements synchrones avec les autres personnes booste encore plus notre bien-être. En bougeant sur la même musique ou en effectuant (ou en tentant d’effectuer !) les mêmes mouvements que son partenaire ou les autres participants, le corps libère endorphines et ocytocine. Souvenez-vous de ce que vous avez ressenti après un rock endiablé ou sur le BPM d’une musique électro.  « Bouger ensemble contribue au sentiment de proximité sociale » comme l’explique Lucy Vincent dans son ouvrage “Faites danser votre cerveau” paru aux éditions Odile Jacob.

Et bien dansez maintenant ! 10 pistes concrètes pour se lancer

Convaincu par l’utilité de danser ? Voici quelques idées pour commencer chez soi

  • Profiter d’une pause en télétravail pour danser librement 3 à 5 minutes par jour peut être un très bon début, en écoutant Michael Jackson ou Earth, Wind & Fire à fond – ou dans son casque- selon où vous vous trouvez !
  • Se dire que 5 minutes chaque jour, c’est mieux que 2 heures tous les 3 mois !
  • Pour booster votre système immunitaire, commencer par un tuto de pas de salsa qui est réputée pour cela.
  • Revoir les meilleures scènes de danse filmées (La La Land, Grease, Singin’ in the Rain, Saturday Night Fever, Flashdance, …). C’est contagieux !
  • S’émerveiller gratuitement devant la  3e Scène de l’Opéra de Paris, un espace numérique sublime dédié à la création qui croise les pratiques artistiques.
  • S’inspirer de La Fabrique de la Danse, un incubateur de chorégraphes, pour développer la coopération.
  • S’initier à la danse libre pour chasser le stress, lâcher prise sans se soucier de la chorégraphie (avec Les 5rythmes ou la Biodanza)
  • Se connecter à Numeridanse, une plate-forme participative alimentée d’une multitude d’extraits de ballets contemporains ou classiques.
  • Et pourquoi ne pas s’inspirer de la performance engagée de Nadia Vadori-Gauthier sur uneminutededanseparjour.com
  • Ah oui et j’oubliais, ne pas démarrer tout de suite par le porté de Dirty Dancing…

En plus de la danse, développez votre confiance en vous avec cette formation : L'estime de soi, source de l'efficacité professionnelle

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

Marielle Jordan Il y a 2 mois

Merci Virginie de ce beau billet à la fois plein et qui nous remplit d’énergie et de joie de vivre!
Bien utile en ce moment 🙂

Répondre
Tilhet-Coartet

Tilhet-Coartet Il y a 1 mois

merci Marielle je suis très heureuse de te lire 🙂
Comme le dit Sénèque « La vie ce n’est pas d’attendre que les orages passent c’est d’apprendre comment danser sous la pluie »

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.