Carte mentale : 5 astuces pour une meilleure lisibilité

Par le 20 janvier 2020

La carte mentale, vous connaissez ? Ces soleils arborescents qui aident à tout visualiser en un clin d’œil ? C’est l’outil par excellence des prises de notes, remue-méninges ou suivis de projets. Sur le web, une kyrielle de sites, gratuits ou pas, offrent la chance d’en créer. Pour l’utiliser comme document de présentation, l’essentiel consiste à ce qu’elles soient comprises en un clin d’œil. 5 bonnes pratiques pour « cartementaliser » efficacement. Suivez les conseils de Céline Berreby, consultante et experte en carte mentale.

carte mentale

Carte mentale : vos informations dans le bon sens

Le sens de lecture officiel correspond à celui des aiguilles d’une montre. En principe, on commence à lire à midi, puis on descend vers la droite. Pour la mise en forme de la carte mentale, optez pour le « less is more », ce qui signifie « moins, c’est plus ». Cette célèbre maxime explique que moins vous en mettez et plus vous êtes compréhensible. Par exemple, vous pouvez utiliser un fond blanc, un texte en noir, pas d’encadrement, une police sobre et sans empâtement. Le logiciel gratuit « Xmind Zen » propose des designs épurés très esthétiques. Zen, restons zen.

Une numérotation dans votre carte mentale

Les numéros rassurent les « cerveaux gauches ». Simples et pratiques pour repérer la hiérarchie des informations. Certains outils comme Mindmeister ou Ayoa donnent la possibilité de transformer la carte en plan détaillé en un clic. Un, deux, trois, soleil !


À lire >> Mettez le digital au service de votre efficacité


Ajoutez des pictos cohérents avec les mots clés

Les images sont captées plus vite que les mots. De simples pictos pourront servir la compréhension du sens. Une image pertinente aura aussi sa place dans le cœur de la carte mentale. Selon les études d’Allan Paivio, associer images et mots assure un double codage cérébral très favorable à la mémorisation. Imagez mieux pour impacter plus.

Soignez la rédaction du cœur de votre carte mentale

Comme pour un texte ou même un mail, le centre de la carte heuristique contient le sujet abordé. Il doit être formulé le plus explicitement possible. Il peut donc comporter plus de 3 mots. Par exemple, pour le compte rendu d’une réunion, l’objectif de la réunion pourra figurer au centre ainsi que sa date. Optez donc pour un large cœur !

Formulez les idées de façon courte et positive

Au-delà de 10 mots, le message aura très peu de chances d’être lu. Pour plus de détails, il est tout à fait possible d’insérer des notes, voire des documents. Une astuce-clé : harmonisez les intitulés sur les branches. Noms ou verbes, il faut choisir. Par ailleurs, privilégiez les tournures positives. Si vous écrivez « ne pas utiliser de mots négatifs », le cerveau de votre destinataire ne retiendra que le mot « négatif » ! Les idées doivent sauter aux yeux du lecteur, sans qu’il ait à réfléchir. Passez donc définitivement vos e-mind maps en mode KISS : Keep It Simple and Short, ce qui signifie « restez simple et concis ».


Produire et utiliser des supports visuels permet de donner envie aux participants. Découvrez la formation Dynamiser vos formations grâce au langage visuel (carte mentale, doodling, etc.)

Pour approfondir cet outil simple, ludique et stimulant pour des méthodes innovantes et créatives, je vous propose la formation CEGOS Clarifier ses idées en réunion avec la carte mentale

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

Margerand Il y a 2 mois

Je suis admiratif du score de satisfaction remporté par ce stage 4,9 sur 5 Waouh !
J’utilise MindMeister et trouve cette application très intuitive

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.