La construction de la Confiance en 4C

    Par le 12 mars 2018

    Inspirés du concept de structuration du temps de l’Analyse Transactionnelle créé par son fondateur le médecin psychiatre américain Eric Berne, les 4C de la construction de la confiance constituent les étapes de l’apprentissage de cette confiance. Elles sont classées par ordre croissant d’intensité en termes d’implication et de quantité de signes de reconnaissance échangés, d’implication et donc de prise de risques dans la relation et de confiance établie dans la relation.

     

    Le Contact

    Les rituels (dénomination officielle en AT) permettent d’entrer en contact avec un interlocuteur sans prendre de risque dans la relation. C’est le « bonjour, comment ça va ? » et l’autre de répondre « ça va ». Ils permettent de signifier à l’autre qu’il existe pour soi. La personne sera attentive à respecter les codes culturels de ses interlocuteurs.

    La Convivialité

    Ce sont les échanges informels sur des sujets extraprofessionnels peu impliquants – « la pluie et le beau temps », « les vacances » – qui permettent d’aller un peu plus loin dans la relation sans prendre de risques. En AT on parle de « passe-temps ». Ils constituent une manière de faire connaissance en échangeant sur des sujets d’intérêt général. Ne sont pas considérés comme des « passe-temps » la politique ou la religion, potentiellement polémiques.

    La Coopération

    Il s’agit de partager des activités (dénomination en AT) professionnelles ou personnelles ensemble, de travailler ensemble. La Coopération est une façon plus impliquante d’être en relation car elle mobilise des enjeux professionnels ou personnels : il y a quelque chose à perdre ou à gagner. Elle se nourrit des échanges d’information, de la recherche de solutions, de la confrontation constructive pour mener à bien un projet. L’importance des « activités » se traduit dans le champ personnel par l’expression : « ce n’est plus comme avant, nous ne faisons plus rien ensemble ».

    Les personnes confirment que la coopération est plus efficace et productive quand la relation est établie, c’est-à-dire quand du temps a été investi avec une personne dans du Contact et de la Convivialité.

    La Complicité ou les Conflits

    Dans le cas de la Complicité (Intimité en AT), les personnes prennent le risque de se dévoiler, de parler d’eux-mêmes. L’authenticité de la relation autorise la richesse du partage d’idées, y compris lorsqu’il y a divergence de point de vue. La complicité apporte des signes de reconnaissance positifs intenses qui traduisent le niveau de confiance installé dans la relation.

    Les Conflits (jeux psychologiques en AT) quant à eux, s’installent lorsque l’un ou les deux interlocuteurs dévalorisent l’autre ou se dévalorisent eux-mêmes. Ils se donnent des signes de reconnaissance tout aussi intenses mais négatifs. Les Conflits sont inconscients et prennent leur source dans des malentendus et des sous-entendus. Ils sont entretenus car ils nourrissent les besoins de reconnaissance de façon négative.

    Quand et comment s’en servir ?

    Pour construire la relation : les 4C permettent de situer le niveau de confiance dans la relation avec ses différents interlocuteurs et d’identifier les étapes à franchir pour développer davantage de coopération.

    Pour sortir d’un conflit et rétablir la relation : Cela suppose d’accepter de (ré)investir dans le Contact et la Convivialité pour pouvoir ensuite développer une Coopération positive et efficace. La sincérité est un facteur clé pour rétablir la relation.

    Et vous, à quel C en êtes-vous dans vos relations ? Comment pouvez-vous passer au suivant ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Isabelle Il y a 8 mois

    Article très intéressant. Merci pour ce partage

    Répondre

    AUGUSTIN Il y a 8 mois

    Article transcendant, a lire sans modération.

    Répondre

    Abonnez-vous au blog

    Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.