5 antidotes pour déstresser

Par le 21 novembre 2016

Vouloir gérer son stress est une ambition délicate, car personnelle, mais atteignable car il y a des solutions. En effet, sans le savoir consciemment, il nous arrive, paradoxalement, de nous adresser à nous-même des messages types qui génèrent du stress inutile.

5 antidotes pour déstresser

Pour comprendre ce fonctionnement, l’Analyse Transactionnelle a mis en évidence 5 messages particuliers qui guident inconsciemment nos comportements. Ces messages deviennent contraignants quand ils sont appliqués de façon excessive, inadaptée à la situation et avec rigidité. Par voie de conséquence, ils génèrent notre propre stress. Heureusement, il y a aussi un antidote pour chacun de ces messages.

Message contraignant

Message Antidote
Sois parfaitSois réaliste
Sois fortSois ouvert
Dépêche-toiGère ton temps
Fais des effortsRéussis à ta mesure
Fais plaisirPense aussi à toi

 

1. « Sois réaliste » plutôt que « Sois parfait »

« Sois parfait » : la personne cherche à tout savoir, tout contrôler et se montre perfectionniste pour elle-même et pour les autres.

« Sois réaliste ». Tu peux :

  • Ne pas tout savoir et faire des erreurs.
  • demander de l’aide et être compétent.
  • Te fixer des limites et accepter les contraintes de la réalité.
  • Te concentrer sur l’essentiel.
  • faire confiance à ton intuition.

2. « Sois ouvert(e) » plutôt que « Sois fort (e) »

« Sois fort » : la personne se débrouille seule et demande aux autres de faire de même. Les émotions ne sont pas de mises.

« Sois ouvert ». Tu peux :

  • Avoir confiance en toi et faire confiance aux autres.
  • Demander et donner de l’aide.
  • Partager tes idées et tes émotions.
  • T’occuper de toi.
  • Eviter les compétitions inutiles.

3. « Gère ton temps » plutôt que « Dépêche-toi »

« Dépêche toi » la personne se bat contre la montre. Elle évalue le temps au plus juste et est souvent en retard. Elle a des problèmes pour apprécier le temps et l’énergie que la tâche nécessite.

« Gère ton temps ». Tu peux :

  • Te fixer des priorités et les planifier.
  • Profiter de l’instant présent.
  • Réfléchir avant de te précipiter.
  • Avancer à ton rythme, sans surmenage inutile.
  • Te relaxer.

4. « Réussis à ta mesure » plutôt que « Fais des efforts »

« Fais des efforts » : la personne a tendance à se disperser et à rendre les choses plus dures qu’elles ne le sont. Elle a besoin de beaucoup de choses à faire pour être motivée.

« Réussis à ta mesure ». Tu peux :

  • Simplifier ce que tu fais.
  • Équilibrer efforts et résultats.
  • Terminer et réussir ce que tu commences sans te fatiguer.
  • Faire des choix qui sont les tiens.
  • T’encourager dès que tu termines.

5. « Pense aussi à toi » plutôt que « Fais plaisir »

« Fais plaisir » : la personne prend en charge les autres sans qu’il y ait une demande. Elle a des difficultés à dire non et à affronter les conflits pour ne pas déplaire.

« Pense aussi à toi ». Tu peux :

  • Te fixer tes propres objectifs et les communiquer.
  • Faire des demandes pour satisfaire tes besoins.
  • Dire non sans culpabilité et négocier.
  • Agir en fonction de tes critères.
  • Prendre la responsabilité de tes sentiments et pas de ceux des autres.

Et vous, par quel message contraignant vous sentez-vous plus particulièrement concernés ? Quel serez votre antidote pour réduire votre stress et gagner en confort et en efficacité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cecile Lemoine Il y a 2 années

Merci pour cette synthèse qui a le mérite de rentrer dans le sujet par la porte des « antidotes » ! Il est fréquent de s’attarder à la description des messages contraignants au point parfois d’oublier que si nous sommes à l’origine des conditionnements que nous avons intégrés, la bonne nouvelle est que nous pouvons nous en défaire 🙂

Répondre

nairac Il y a 2 années

J’aime beaucoup l’aspect très synthétique de ce message.

Répondre
Soutif

Soutif Il y a 2 années

L antidote d un message contraignant est souvent une permission. Pour trouver le bon remède il nous faudra prendre conscience de nos comportements, détecter le ou les besoin(s) insatisfait(s) qui se cache(nt) derrière et exprimer une demande explicite et authentique envers nous même et/ou auprès des autres. Une demande sous forme de permission par exemple.
Quel magnifique sujet ! Merci Alain

Répondre

AUGUSTIN Il y a 9 mois

Votre synthèse des antidotes est vraiment pour le coup très existant au quotidien.
Il ne reste plus qu’à l’appliquer pour en tirer profil, afin de mieux gérer son stress au quotidien.

Répondre

Garnier Il y a 3 mois

Merci pour ces « outils ».

Répondre

Robert Il y a 2 mois

Merci pour ces conseils.

Répondre

MICOLLET Il y a 2 mois

Savoir prendre du recul sera la clé de la réussite pour réduire son stress..

Répondre

Sylvie BORIE Il y a 2 mois

Bons conseils, le plus difficile est de les appliquer en situation de crise ….

Répondre

Max Il y a 5 jours

Merci pour cet article très intéressant Alain !

C’est carrêment de bon antidotes contre des facteurs qui provoquer le stress. C’est sûrement quelque chose qu’il faudrait essayé d’encrer pour voir les effets bénéfiques.
C’est clair que ces facteurs sont très provoqueurs de stress, il faut à tout prix les atténuer pour évité qu’elles empirent.

Le dernier surtout, « penser à soi » c’est important aussi, car en pensant souvent aux autres au détriment de soi, peut être une grosse perte de temps.

———————————————————————————————————————————-

https://boosttonbienetre.fr/3-exercices-pour-la-gestion-du-stress

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.