La relaxation assise : bien au-delà d’une simple détente !

Par le 13 octobre 2016

Chacun a pu faire l’expérience de ce fameux état de paix durant lequel nous pouvons percevoir des aspects qui nous avaient échappé jusque-là. Pour rester efficace tout au long de la journée, nous avons besoin de pouvoir retrouver à volonté cet état de paix, et ainsi avoir une prise de conscience salutaire, de nouvelles idées ou remettre en question une manière de faire ou de penser.

La relaxation : ses effets visibles sur le corps et l’esprit

Commençons par l’esprit, souvent sur-sollicité. Dans l’agitation et le stress, notre esprit ne parvient plus à penser correctement. Il devient inefficace par manque de recul, il perd sa vision d’ensemble, le champ de conscience se restreint. Grâce à la relaxation, notre esprit est bien plus en mesure de synthétiser les événements auxquels il est confronté et les informations qu’il reçoit. C’est de cette manière qu’il réajuste notre façon de penser et d’agir.

Comment est-ce possible ? La relaxation diminue l’activité du système nerveux sympathique. Bien plus qu’une simple détente, cette technique favorise cet état où plus aucune pensée parasite ne vient nous troubler. Nous lâchons vraiment prise !
Les bénéfices de la relaxation sont nombreux :

  • Elle réduit le stress et les troubles tels que l’angoisse, les insomnies ou la surexcitation incontrôlée.
  • Elle atténue la fatigue et permet de faire le plein d’énergie.
  • Elle améliore la concentration et l’état de vigilance.
  • Elle favorise la bonne humeur.
  • Elle stimule la créativité.
  • Elle a des effets bénéfiques sur la mémoire.

Tout cela aboutit à une amélioration de l’efficacité et des relations avec autrui.

Les bienfaits des exercices de relaxation sur le corps nous permettent réellement de recharger les batteries. Notre corps a besoin de se libérer des tensions musculaires afin de restaurer son équilibre. Or, même lorsque nous sommes au repos, il demeure en nous une tension résiduelle que l’on appelle tonus musculaire de repos. Quand on apprend à se relaxer, on cherche à abaisser le plus possible ce tonus musculaire. Les effets sur notre organisme sont très positifs, bien plus qu’avec une simple sieste ou une pause détente à la machine à café.

Comment pratiquer la relaxation ?

La relaxation est un moyen à la portée de tous. Elle peut être pratiquée de façon individuelle.

Elle passe d’abord par une déconcentration mentale et musculaire, obtenue par des exercices visant à prendre conscience de son corps et de ses pensées. Le but d’une technique de relaxation étant de nous amener à un état de calme mental et physique bien différent du sommeil, il est conseillé de pratiquer la relaxation en position assise, sans soutien pour la tête.

Une séance peut durer de 6 minutes à une heure. Elle peut être pratiquée n’importe quand au cours de la journée, soit sous forme de rituel à heure fixe, soit en cas de besoins lorsque nous avons un « coup de mou » ou juste avant une séquence de travail qui demande de la concentration (travail de réflexion, réunion importante, etc…).

Dans l’enregistrement audio et la fiche pratique suivants, je vous propose une relaxation assise. Vous pouvez la pratiquer en toute autonomie. Toutefois, dans les premiers temps, je vous recommande de vous accompagner de l’enregistrement. Cela vous aidera à lâcher prise et vous relaxer.

Vous avez envie de tester la relaxation ? Laissez-vous guider par l’enregistrement audio.

Télécharger la fiche pratique de la relaxation assise

Comment aller plus loin ?

Les méthodes de relaxation ont pour origine le Training autogène mis au point par le professeur J. H. Schultz, lui-même inspiré du hatha-yoga et de l’autohypnose. La base de toutes ces techniques repose sur ces trois éléments : Respiration, Souffle, Concentration.

Vous pouvez associer à vos moments de relaxation certaines activités courtes et réalisables au bureau, activités que nous avons vues ensemble dans les précédents billets : la crise de calme ou le kangourou qui précéderont et prépareront la relaxation assise ; les étirements, les massages du corps ou faciaux ou encore la visualisation positive à pratiquer juste après pour en prolonger les bénéfices.

Hormis le training autogène de Schultz, de nombreuses méthodes permettent de gérer le stress et la fatigue de l’organisme : yoga, relaxation progressive de Jacobson, sophrologie, méditation, pleine conscience, Chi Kong, pour n’en citer que quelques-unes.

Plus elles sont pratiquées régulièrement, plus elles sont efficaces. Cerise sur le gâteau : plus nous sommes entrainés, plus nous sommes capables de nous relaxer en n’importe quelle circonstance.

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

Bazoge Il y a 3 années

Super cela devrait être obligatoire en entreprise
http://www.abzen.fr

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.