Pour une bonne rentrée en pleine conscience

Par le 19 septembre 2016

La rentrée signe le retour au travail, ou à l’école, après de longues vacances. Pour certains, les juilletistes entre autres, elle est déjà loin. Pour d’autres c’est maintenant. Avec la rentrée, on retrouve nos collègues, nos projets, notre environnement de travail… et aussi toutes les habitudes qui y sont liées.

Une rentrée en pleine conscience !

Ces habitudes, on ne les voit plus, elles font partie du décor. Elles s’imposent à nous et peuvent nous emmener vers la lassitude. Alors si nous vivions cette rentrée en pleine conscience, en profitant de notre bon tonus ? Voici une pratique simple à adopter : vivre chaque instant présent comme une 1ère fois.

Une rentrée en pleine conscience : comment s’y prendre ?

L’habitude est connue. On agit comme précédemment. On réagit comme les fois précédentes. Et on juge de la même manière nos collègues, les réunions, l’organisation… On se comporte comme on le fait toujours et de la même façon : posture, gestes, paroles, ton de voix, réactions etc. Ce qui signe l’habitude : c’est la reconnaissance d’un déjà vu, d’un déjà connu. Ou aussi notre attitude habituelle nous semble tellement naturelle que nous ne la percevons plus, tellement elle est ancrée en nous comme une évidence.

C’est l’ensemble de ces habitudes qui crée l’ennui, la routine et les désagréments qui en découlent.

Une rentrée en pleine conscience nous permettrait de prêter attention à l’instant présent tel qu’il se manifeste, sans jugement ni préjugés. Pour cela, un exercice très simple consiste à vivre les premières fois de chaque journée, non pas comme une répétition des journées précédentes, mais vraiment comme une première fois de la journée :

  • La première fois de la journée que je me réveille, que je prends un petit déjeuner, une douche,
  • La première fois de la journée que je prends le trajet pour aller travailler, que j’arrive au bureau, que je franchis la porte,
  • La première fois de la journée que je rencontre mon collègue Robert, puis ma collègue Cécilia etc…,
  • La première fois de la journée que je prends une pause, que je vais déjeuner, que j’entre en réunion…,
  • La première fois que je quitte mon travail, que je prends le trajet du retour, que je rentre chez moi, que je retrouve mes proches…

Vivre l’instant présent, tel qu’il se manifeste

La pleine conscience c’est être présent à l’instant qu’on vit, ici et maintenant et prêter attention à ce qu’on perçoit et à ce qu’on fait, sans analyse ni présupposé. Ainsi, nous percevons le présent sans les filtres que sont nos habitudes de pensées, de réactions, d’attitudes ou émotionnelles. Il ne s’agit pas de changer d’habitude ou de comportement, simplement d’être attentif à ces moments, comme si c’était la première fois qu’ils se produisaient.

Alors, prêts pour une rentrée en pleine conscience ?

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

Gg Il y a 3 années

La première fois que je pose le pied par terre , la première pensée que j’ai en sortant du sommeil , le premier rai de lumière sur mes paupières, la première gorgée de café ….bravo pour ce billet plein de poésie et qui redonne de la fraîcheur et de la vitalité !

Répondre
    Avatar

    Nathalie Il y a 3 années

    @Gg, J’aime bien cette notion de première fois dans la journée, cela nous remet bien dans le présent. Merci!

Avatar

Jean-Pierre Mercier Il y a 3 années

Je suis d’accord avec le dernier paragraphe, la gestion du temps ce n’est pas de faire un maximum de choses mais de bien faire celles qui sont importantes et profiter de l’instant que la vie nous donne.
http://www.challenge-action.com/formations/gestion/gestion-du-temps-priorites-technologies-cloud-pour-avocats/

Répondre
Avatar

Jean-Pierre Mercier Il y a 3 années

Pour une bonne rentrée sachez vous désintoxiquer des écrans, voici quelques trucs:
http://www.challenge-action.com/formations/gestion/formation-gestion-du-temps/

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.