Dépêchez-vous de prendre le temps

Par le 27 octobre 2015

Le Beach Art est un art de l’éphémère. Les artistes tracent des lignes graphiques dans le sable, que la prochaine marée effacera par vagues successives, comme autant de coups de gomme. Pourtant les artistes éprouvent le plaisir de la création à marée basse, et le bonheur de la transformation lorsque, à l’instar de Sam Dougados, ils photographient leurs œuvres parfois déjà atteintes de cette inéluctable – mais oh combien touchante – dégradation. « Dépêchez-vous de prendre le temps ». Cette maxime  résume toute la philosophie du Beach Art – et peut-être du sens de toutes nos actions.

Sam Dougados_prendre-le-temps

Sam Dougados – Prendre le temps

A la poursuite du bonheur…

Finalement, pourquoi travaillons-nous, si ce n’est pour obtenir quelque chose de positif ? Un confort financier, une reconnaissance professionnelle, le sentiment d’être utile à d’autres ? Nous nous projetons dans l’attente d’un bonheur futur qui nous motive à nous lever le matin pour travailler. Nous pensons à la photographie qui immortalisera notre labeur.

Mais aussi, pourquoi attendre ?

Lorsque nous savourons nos actions au moment de les accomplir, pour le plaisir de la création, de la relation, de l’échange, pour la beauté du geste, nous obtenons dès à présent le but que nous poursuivons en travaillant : le bonheur. Quand nous l’aurons vécu, aucune marée ne pourra nous le retirer.

A consommer sans modération.

Pour plus d’astuces, retrouvez la boîte à outils de la gestion du temps

Belorgey v5.indd

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pia

pia Il y a 5 années

C’est tellement vrai !!!!
Merci Pascale !

Répondre
Pia

Pia Il y a 5 années

C’est tellement vrai !
Merci Pascale pour ce billet

Répondre
Avatar

Carole Il y a 5 années

Il n’y a rien de mieux que l’Ici et Maintenant! Toutefois quelquefois difficile à mettre en œuvre!

Répondre
Avatar

Véro S Il y a 5 années

Une maxime à afficher dans son bureau pour ne pas l’oublier !

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.