Comment danser le pas-de-deux du télétravail ?

Par le 15 septembre 2015

Le télétravail est un moyen très efficace d’optimiser notre gestion du temps. Il favorise notre concentration sur nos dossiers de fond en nous coupant des sollicitations opportunistes de nos collègues. Il permet d’économiser le temps de trajet lorsqu’il est organisé par journées pleines – économie parfois substantielle. Pour tirer profit de ses avantages tout en maintenant un niveau d’efficacité collective élevé, invitons Concentration Personnelle et Efficacité Collective à danser le pas-de-deux.

Comment danser le pas-de-deux du télétravail ?

Christopher Wheeldon – Continuum
Sadler’s Wells Theatre – Londres  – 2009

1. Premier mouvement : l’adage

Les deux danseurs exécutent ensemble une suite de mouvements amples sur un rythme lent.

Dans la phase de mise en place du télétravail, il s’agit de s’ajuster. D’y aller progressivement. Si nous brûlons les étapes, les anciennes croyances managériales, selon lesquelles l’absence d’un salarié à son poste de travail perturbe la bonne marche de l’entreprise, risquent de refaire surface. Ainsi, le premier pas de danse de Concentration Personnelle est précis, l’arabesque en est parfaite. Le télétravail porte sur un objectif déterminé à l’avance, dont le résultat peut être atteint dans la journée. Efficacité Collective se nourrit de cette grâce et prolonge la courbe d’un mouvement harmonieux. C’est en voyant les projets de fond avancer concrètement que l’environnement professionnel acceptera d’entrer à son tour dans la danse.

Dans cette phase, les danseurs sont toujours soudés l’un à l’autre, même si leurs mouvements sont plus ou moins condensés en une forme compacte ou au contraire étirés dans un espace malgré tout maîtrisé. Le rythme du télétravail s’adapte aux besoins d’Efficacité Collective et de Concentration Personnelle. Un gros dossier qui requiert beaucoup d’attention devient la priorité du moment ? Le télétravail peut atteindre deux ou trois jours dans la semaine. L’équipe a besoin de se réunir plus fréquemment ? Le rythme du télétravail se réduit à une journée voire une demi-journée. Ce qui compte, c’est de maintenir l’harmonie et de gérer le rythme en fonction des priorités du moment.

2. Deuxième mouvement : les variations

Les deux danseurs réalisent alternativement des démonstrations techniques virtuoses.

Pour maintenir un rythme de croisière, le télétravail doit prouver son efficacité. Le mieux est encore de prendre l’initiative et de guider la danse. Concentration Personnelle réserve, dans un agenda accessible à tous, des créneaux spécifiques pour travailler sur des dossiers clairement identifiés. Elle guide les pas d’Efficacité Collective en anticipant les réunions, en les regroupant sur une même journée pour éviter de se laisser marcher sur les pieds. Elle accueille les mouvements d’Efficacité Collective en redirigeant les nouvelles sollicitations vers un espace-temps qui lui convient. Elle prépare, dans la tranquillité de ses journées solitaires, les éléments pour faciliter la prise de décision collective en réunion. La beauté d’Efficacité Collective est sublimée par la force de Concentration Personnelle.

3. Troisième mouvement : la coda

Morceau de bravoure réunissant les deux danseurs sur un rythme rapide.

Le rythme s’accélère, les projets se multiplient, des imprévus viennent perturber le bel agenda du télétravail. Qu’à cela ne tienne, nos danseurs forment désormais un couple réactif aux mouvements souples. Une réunion indispensable est programmée un jour de télétravail ? Concentration Personnelle reprend la main et négocie le déplacement de deux autres entretiens pour retrouver, dans la même semaine, un jour de tranquillité. Efficacité Collective propose de mener une réunion à distance. Concentration Personnelle accepte cet arrangement qui lui permet de préserver une matinée au calme et d’économiser le temps du trajet aller-retour.

En prenant l’habitude de danser ensemble, Concentration Personnelle et Efficacité Collective nous offrent le meilleur d’elles-mêmes. Le spectacle final en vaut la peine.

 

Pour plus d’astuces, retrouvez la boîte à outils de la gestion du temps

Belorgey v5.indd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Véronique M. Il y a 3 années

Très bel article!

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.