Mandela s’en va, l’estime de soi demeure

Par le 10 décembre 2013

Aujourd’hui 10 décembre 2013, les leaders du monde se rassemblent pour célébrer la vie et l’œuvre politique de Nelson Mandela. Son œuvre a été de rassembler son peuple et de lui permettre de relever la tête et de retrouver sa dignité.

Aujourd’hui encore on attribue à Nelson Mandela le magnifique texte  que je commente ci-dessous. On dit qu’il l’aurait prononcé pour son investiture en 1994, or il n’en est rien.  Il ne l’a ni écrit, ni prononcé. Bien que personne ne sache comment cette méprise a pu se faire, elle est crédible et perdure dans le monde entier. Pourquoi ? Parce que le rôle d’un leader est de permettre à chacun de grandir, de s’épanouir, de lever la tête, de prendre confiance en soi.  Mandela l’a fait. Voilà ce qui est célébré aujourd’hui.

Ce fameux texte a été écrit par Marianne WILLIAMSON, écrivaine américaine. Il évoque par biens des aspects le rapport à l’estime de soi. Il a été publié dans A Return to Love:  Reflections on the Principles of « A Course in Miracles ».

Estime de soi, peurs et confiance en soi

L’estime de soi correspond à l’ensemble des sentiments que l’individu éprouve à l’égard de lui-même et qui lui permettent d’agir, de se sentir important, compétent et sympathique. Ces capacités évoluent et chacun peut trouver des moyens pour les développer.

La confiance et la peur sont à l’origine des expériences primaires de tout être humain. Elles constituent les clés essentielles pour comprendre les personnes et les systèmes sociaux. Quand la confiance est élevée par rapport à la peur, les individus et systèmes fonctionnent bien ; en revanche quand la peur prend le dessus, ils tombent en panne.

La confiance quant à elle libère la créativité et permet de focaliser son énergie sur la création et la découverte de soi et des autres plutôt que sur les défenses.

Comme l’a démontré le chercheur Jack R. Gibb, dans son ouvrage Trust, A new view of personal and organizational development, The Guild of Tutors Press, 1978, « La confiance me donne ma liberté et la peur la dissout. »

Pour l’auteur Will Schutz, (voir le billet Pourquoi les gens ne sont-ils pas plus gentils ?)  aux trois besoins de bases que sont l’importance, la compétence et l’amabilité, correspondent les trois peurs profondes :

  • peur de ne pas être important, signifiant, ne valant pas la peine ;
  • peur d’être incompétent, incapable ;
  • peur de ne pas être aimable, digne d’amour, peur de ne pas être aimé.

Le texte de Marianne Williamson évoque les dimensions d’importance « quelqu’un de brillant », de compétence « Jouer petit ne sert pas le monde » et de sympathie « Nous sommes nés pour rendre manifeste la beauté qui est en nous. » 

Voici ce texte

« Notre plus grande peur n’est pas de ne pas être à la hauteur,

Notre plus grande peur est d’avoir une puissance au-delà de toute limite.

C’est notre lumière, et non notre obscurité, qui nous effraye le plus.

Nous nous demandons : “Qui suis-je pour oser me considérer comme quelqu’un de brillant, grandiose, plein de talent et fabuleux ? Mais en fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?

Vous êtes un enfant de la Vie. Jouer petit ne sert pas le monde.

Ce n’est pas en se faisant tout petit, pour que les autres ne se sentent pas mal à l’aise autour de nous, que l’on contacte sa propre lumière.

Nous sommes nés pour rendre manifeste la beauté qui est en nous.

Et elle ne se trouve pas seulement chez certains d’entre nous ;  elle est en chacun de nous.

Et, en laissant briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.

Au fur et à mesure que nous nous libérons de notre propre peur, notre présence, automatiquement, libère les autres ».

 

Aujourd’hui les leaders du monde célèbrent le père de la nation arc-en-ciel qui a réussi à fédérer son peuple et même au-delà, qui a réussi à redonner la dignité et la fierté aux exclus comme aux nantis et qui réussit à nous montrer la voie : croire en soi et en l’autre.

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

Anne-Françoise Il y a 7 années

Merci pour ce billet lumineux.

Répondre
Pia Martin

Pia Martin Il y a 7 années

Merci pour ce billet ! Oui, je suis d’accord avec Anne Françoise : Un billet lumineux !

Répondre
Avatar

Annette Leclerc vanel Il y a 7 années

Non seulement lumineux …. Mais utile car je fais partie de ceux et celles qui attribuaient cette citation a N Mandela !!!

Répondre
Avatar

Rolande Kodsi Maio Il y a 7 années

Merci pour ce merveilleux texte Alain…. Je le lis souvent à nos stagiaire dans les stages Élément Humain.

Je pense d’ailleurs qu’à travers L’Élément Humain, nous apportons notre petite pierre sur le chemin de nos participants pour pour qu’ils puissent se connecter ou se reconnecter à leur partie lumineuse… Pour moi, véritablement cela donne du sens à notre métier.

Répondre
Avatar

Béatrice Vigor Il y a 7 années

Merci Alain pour ce partage, il est lumineux …

Répondre
Avatar

Isabelle Méténier Il y a 7 années

Merci Alain ! J’aime faire partager ce texte magnifique, rempli de lumière !
Ton mot va m’en donner l’occasion.
Oui comme Rolande je pense que nous faisons un métier merveilleux.

Répondre
Avatar

CHAZARIN Il y a 7 années

Merci Alain ce poème tellement en lien avec cette actualité.
Un guide nous quitte, et un immense défi quotidien est offert à l’humanité : celui d’incarner pour chacun d’entre nous, à notre façon cet élan de vivre en paix, de pardon, d’éclairer notre prochain, et de sourire à la vie pour ce qu’elle nous permet de vivre chaque jour…
Oui, je crois que nous avons un beau « métier », une belle posture de vie, choisie, en lien avec nos valeurs essentielles.

Belle journée et à bientôt.

Jean-Marc

Répondre
Avatar

Jérôme M. Il y a 7 années

Merci Monsieur Duluc pour le rétablissement de la vérité.
Ce texte est très beau et donne à réfléchir. Chaque phrase propose une vision du monde et de l’être humain dans le monde, qui pourrait nourrir de nombreux dirigeants de la planète.
Bien à vous.
Jérôme.

Répondre
Avatar

Flavienne Sapaly Il y a 7 années

Et si un monde était possible avec Alain président, Mandela 1er ministre, SCHUTZ à l’éducation, Gandi au ministère de la paix, Rabbi à l’agriculture….les hommes auraient ils moins peur? Et cela serait il mieux?
Merci Alain, de ce beau rappel qui ouvre l.espace de tous les possibles
Chaleureusement

Répondre
Avatar

Christine Carstensen Il y a 7 années

Hommage délicat, extraordinaire, plein de force et d’humanité. Merci, Alain, pour ce rappel.

Répondre
Avatar

Maryvonne Piétri Il y a 7 années

Merci Alain pour ces mots éclairés !

Ces lignes nous connectent au plus sensible de l’être, comme au plus ambitieux des projets …

L’estime de Soi étant, me semble t’il, aussi importante que l’estime du Nous, il est temps de créer un Ministère de l’état intérieur ainsi qu’une Alliance des Nations Arc-en-Ciel !

Chaleureusement.

Répondre
Avatar

Eric Gauteul Il y a 7 années

« Nous sommes nés pour rendre manifeste la beauté qui est en nous.
Et elle ne se trouve pas seulement chez certains d’entre nous ; elle est en chacun de nous. »

…et notre rôle en tant que formateur est de la révéler à nos participants. C’est une belle mission pour les formateurs que nous sommes…..
Alain merci de nous rappeler au travers de ce texte ce qui nous motive au quotidien…

Répondre
Avatar

Colette Marrier Puricelli Il y a 6 années

Je l’avais déjà enregistré, car je le trouvais puissant. Je viens de le relire, de l’imprimer et de le diffuser. Merci.

Répondre
Avatar

Moussavou Gabrielle Il y a 5 années

Merci Alain d’éclairé amplement mes connaissaces.Bon à savoir pour tous les dirigeants du monde.

Répondre
Avatar

bruno Il y a 3 années

Merci Alain de m’avoir fait découvrir ce texte. une vraie bouffée d’oxygène et un vrai éclairage intérieur.

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.