5 règles pour bien vivre dans des bureaux open space

Par le 14 novembre 2011

Aujourd’hui plus de 65% des entreprises sont organisées en open space. Personne ne remet plus en cause cette organisation du travail. Nous passons plus de temps au bureau qu’en famille, c’est pourquoi des codes de « bonnes conduites » se sont installés, plus ou moins bien acceptés par l’ensemble des collaborateurs.

Je vous propose de mettre en place les 5 règles essentielles du bien vivre dans un bureau open space.

1. Parler à mi-voix au téléphone

Utiliser un casque permet d’une part un confort d’écoute renforcé, et d’autre part  la possibilité de parler à mi-voix, grâce à la qualité des micros,

2. S’isoler ou séloigner lors de ses conversations téléphoniques personnelles

Eviter de gêner son équipe, et placer son téléphone sur le mode « vibreur ».

3. Se solidariser des membres de son équipe lors d’intrusions externes

Exemple : « Mon cheap jerseys manager a le chic lorsqu’il rentre dans le bureau d’oublier que nous sommes Nikon en open space; De sa voix sonore, il interpelle l’un d’entre nous sans se préoccuper de voir si nous sommes en conversation avec un client, ou en train de finaliser wholesale jerseys la rédaction d’un dossier complexe! »

Pour pallier ce type d’intrusion, placer sur 2005 la porte un panneau déclinant un code de bonne conduite en 3 points :

  1. Je rentre avec le sourire…
  2. Je ne claque pas la porte…
  3. Je vais directement voir mon collaborateur, sans faire de détour…

4. Apprendre la tolérance

Dans un bureau open space, il y a ceux concentrés sur PASSPORT un dossier, qui ont besoin de calme, et d’autres Willkommen! qui ont envie de se détendre et de partager une blague. Savoir observer, être cheap jerseys à l’écoute des autres, et attendre s’il le faut que Bildergalerien chacun soit disponible pour échanger une plaisanterie permet une attention « à l’autre ». Voir la journée de la gentillesse.

5. Je range mon espace le soir

Avant, dans « mon » bureau, les dossiers s’empilaient…Maintenant, je m’oblige à laisser mon espace propre et rangé…

Aménager, c’est manager !

De grandes entreprises, (Microsoft, Sanofi, LCL…) optimisent leurs m2, et pour cela s’entourent de professionnels : architectes d’intérieur, ergonomes, psychologues du travail… afin d’aménager au mieux ces espaces de vie : des petits bureaux où lon peut travailer à 3 ou 4, des espaces silences sans téléphone, des lieux conviviaux privilégiant échanges et détentes, confortablement installés sur des canapés…

Mais les open space c’est aussi…

Il y a à peine 20 ans, les premiers open space surgissaient en France. De vastes plateaux plutôt que des cloisons ! Vive la communication ! « Pour une meilleure productivité, travaillons ensemble! »

Passer plus de 7 heures sur un plateau, à supporter le regard de chacun, à se sentir contrôler, à ne plus avoir de moment d’intimité pour téléphoner à ses proches, à se justifier si wholesale nba jerseys l’on part exceptionnellement à 16 heures… ont fait de cette cheap nfl jerseys organisation du travail, une machine à générer du stress !

Les années 2000 voient apparaître des comportements curieux. Sur le plateau, chacun travail en silence, casque musical sur les oreilles. On envoie à son voisin des emails, alors qu’il est à quelques mètres. C’est la politique du « chacun pour soi » pour se protéger. La communication est nulle, et l’esprit d’équipe inexistant…

Depuis, l’organisation maîtrisée et réfléchie des bureaux en open space apporte une meilleure efficacité de chacun dans son travail.

Finalement, en appliquant ces quelques règles de bon sens, avec des espaces biens « pensés », on est mieux en open space, que tout seul dans son petit bureau !

 

Pour aller plus loin

Formation : Open-space, bureau partagé… trouver ses marques pour mieux travailler

Formation : L’ergonomie pour les non spécialistes

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jean-Pierre

Jean-Pierre Il y a 10 années

Bravo. j’ajouterais un conseil : se connaître et connaître ses besoins. Nous sommes en effet tous différents quant au besoin de contacts. Certains se ressourcent dans un open space, d’autres ont besoin de pouvoir s’aménager des temps de calme et de pouvoir s’isoler.

Répondre
    Pia Martin

    Pia Martin Il y a 10 années

    merci Jean Pierre ! ta remarque est tout à fait judicieuse !

Avatar

Morgane Il y a 10 années

Coucou Pia, ah! je suis allée sur le blog!
Et ai lu ton article…
J’aime bien les recommandations, les citations et le côté positif…
Mon incorrigible cadrant vert a vu- ce n’est pas volontaire!!!- des coquilles…et aurait mis tous les inconvénients et dangers au début…

Gros bisous!!!
Morgane

Répondre
    Pia Martin

    Pia Martin Il y a 10 années

    Merci Morgane !
    Je vais de ce pas me relire !!

Etienne Magnin

Etienne Magnin Il y a 8 années

Conseils fort judicieux pour survivre dans les open-spaces.
En tout cas, grâce à eux et grâce aux e-mails, à Internet, aux SMS…,
les stages « Améliorer sa mémoire » continueront à faire le plein.

Mais la révolte gronde, camarades.

Répondre
Avatar

Gigi Il y a 7 années

Apparement, dans ma boite, on n’a pas evoluer depuis l’an 2000 dans ce cas. La communication n’a jamais été aussi nulle, quand il fait trop chaud ça enerve le boss qui cherche un pretexte pour agresser quelqu’un afin de lui deverser toute la m**** qu’il a sur le coeur. Chacun se mefie de l’autre et calcul bien les quelques mots qu’il va sortir dans la journee. Bref a la fin de la journee, on en a pris plein la gueule pour pas un rond et on a qu’une seule envie, c’est d’attraper le 1er venu pour se libérer de toute la frustration qu’on a pu accumuler pendant la journee. Y a qu’a regarder la tete des gens dans leurs voitures pour s’en rendre compte.

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.