Adapter sa communication avec les préférences cérébrales

     Adapter sa communication avec les préférences cérébrales

    Le physicien et ancien directeur de la formation chez General Electric, Ned Herrmann, a développé et validé la théorie des préférences individuelles. Le test psychologique associé à cette théorie -le profil de préférences cérébrales HBDI (Herrmann Brain Dominance Instrument), vise à identifier les modes préférentiels de traitement de l’information des individus. Grâce aux préférences cérébrales,

    Jean-Pierre Testa

    Relations interpersonnelles : savoir donner des signes de reconnaissance

     Relations interpersonnelles : savoir donner des signes de reconnaissance

    Dans les relations interpersonnelles, les signes de reconnaissance, selon l’Analyse Transactionnelle, sont particulièrement utiles dans les situations dans lesquelles une personne donne du feedback à un interlocuteur. Quand ils sont positifs, les signes de reconnaissance favorisent l’ouverture à l’échange, renforcent la relation collaborative et instaurent un climat de confiance. Ils permettent d’agir sur un levier

    Jean-Pierre Testa

    Adopter le bon niveau d’écoute

     Adopter le bon niveau d’écoute

    En voiture, lorsque vous conduisez en zone verte, votre jauge à carburant diminue progressivement (moins de consommation), votre état de vigilance vous permet d’éviter les obstacles et comme vous ménagez votre monture, vous constatez moins d’usure. Bref, je vous rachèterai volontiers votre véhicule. En revanche, si vous conduisez en zone rouge, votre consommation de carburant

    Jean-Pierre Testa

    Réparer la relation après un conflit avec la méthode ABC

       Réparer la relation après un conflit avec la méthode ABC

      Steeve Karpman (auteur du célèbre triangle dramatique) a produit plusieurs concepts sur le thème de la réparation de la relation une fois que celle-ci a été brisée ou juste endommagée. La méthode ABC est l’une d’entre elles. Elle consiste à faire une proposition à l’autre en trois étapes.

      Arnaud Soutif

      Tu m’entends ? Non je t’écoute !

       Tu m’entends ? Non je t’écoute !

      Sauf à vivre seul sur une île déserte, nous sommes tous en relation avec un nombre plus ou moins important de personnes. Et le propre de cette relation est d’échanger des informations. Et c’est un des besoins humains les plus basiques que d’être compris et de comprendre.

      Etienne Basse

      Développer l’estime de soi

       Développer l’estime de soi

      L’estime de soi est un ingrédient essentiel pour établir des relations constructives avec ses interlocuteurs. Le niveau d’estime de soi correspond à l’écart plus ou moins important entre l’image que la personne a d’elle-même et l’image qu’elle souhaiterait avoir (idéal de soi). Pour le psychologue Will Schutz et Alain Duluc, l’estime de soi est corrélée

      Jean-Pierre Testa

      « On » : c’est qui ???

         « On » : c’est qui ???

        « On » est d’accord avec Aurore : Un peu de précision dans notre langage, nous permet d’être clairs dans notre communication ! L’utilisation du « on » se pratique sans modération dans notre vocabulaire… Mais finalement, est-ce que l’on se pose la question de connaître la règle à appliquer derrière ce « on » ?

        Pia Martin

        Stress : ferons-nous mieux ?

         Stress : ferons-nous mieux ?

        Depuis les années 70, le neurobiologiste Robert Sapolsky (1) de l’université de Stanford étudie les conséquences du stress sur les primates dans une colonie de babouins du Masaï-Mara, au Kenya. En les observant et en travaillant en laboratoire sur la base de prélèvements de sang au moment du stress, il a remarqué que leur comportement

        Jean-Pierre Testa

        Aurore et Jean-Jacques : les commémorations

           Aurore et Jean-Jacques : les commémorations

          Jean-Jacques, à sa façon, souhaite célébrer le souvenir de la disparition de son chanteur préféré : Cloclo. Mais Aurore en profite pour lui donner sa petite leçon de français… « On ne commémore pas un anniversaire, mais on commémore un événement. »

          Pia Martin

          La construction de la Confiance en 4C

           La construction de la Confiance en 4C

          Inspirés du concept de structuration du temps de l’Analyse Transactionnelle créé par son fondateur le médecin psychiatre américain Eric Berne, les 4C de la construction de la confiance constituent les étapes de l’apprentissage de cette confiance. Elles sont classées par ordre croissant d’intensité en termes d’implication et de quantité de signes de reconnaissance échangés, d’implication

          Jean-Pierre Testa

          Abonnez-vous au blog

          Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.