Prendre la parole avec une technique singulière : la technesthésie

    Par le 27 février 2017

    Ecrit par Jeanne-Marie Noël et Patricia Rydzok, formatrices, spécialistes de la Technesthésie.

    Vous devez absolument présenter un dossier fragile, ou simplement banal, et vous ne savez pas comment convaincre. Vous êtes même prêt à renoncer à ce changement de poste si convoité parce que vous ne vous sentez pas prêt à prendre la parole davantage.

    Ou bien encore vous êtes un timide qui ne cessez de repousser vos prises de parole en réunion, voire même, lorsque vous intervenez, on ne vous entend pas très bien… Rassurez-vous, nous sommes nombreux à hésiter à parler en public.

    Comment captiver son auditoire ?

    Une méthode pour vous changer la vie vous intéresse ?

    Nous vous proposons une technique singulière qui s’appuie sur l’esthésie, c’est-à-dire la sensation. D’où son nom : la technesthésie de la parole, qui redécouvre l’importance de la sensation dans l’art oratoire.

    La parole est un moteur qui, bien utilisé, vous met en énergie. Mais il faut être audacieux pour reconnaitre que le corps, source de sensation, est premier dans cet assemblage d’affect, d’intellect et de motricité.

    Par méconnaissance nous ne nous inquiétons pas de ce que fait le corps dans l’acte de parole ; mais, aujourd’hui,  les neurosciences nous permettent d’en découvrir l’importance.

    Trop souvent on parle pour soi, on marmonne, on va vite. Du bout des lèvres, on se débarrasse du message, seul l’intellect semble sollicité.

    Nous nous sentons facilement déstabilisés, et avons tendance à user des mots ou des gestes parasites pour remplir les vides, pour nous rassurer. Finalement le message est brouillé, loin d’être captivant. Les silences n’existent plus, ils sont pourtant indispensables.

    Qu’est-ce que la technestésie ?

    La technesthésie de la parole permet d’utiliser les capacités de son corps pour être performant, efficace, comme un sportif qui utilise au mieux la machine humaine.

    Regardez un match de tennis. Si les joueurs s’absentent une seconde, ils ratent la balle. Alors qu’il faut être totalement présent, et l’être jusqu’au bout.

    La singularité d’un individu réside bien dans sa présence, dans le fait qu’il soit là, « en chair et en os ».

    Il n’y a pas de plaisir, pas de saveur à prendre la parole lorsqu’ elle est désincarnée, débitée à toute allure sans contact avec le public.

    L’ambition de notre technique :

    • saisir cette présence individuelle, dans sa nature physique,
    • et acquérir un savoir-faire relationnel.

    En vous engageant physiquement dans votre prise de parole, vous transformerez la parole automatique en une parole vécue. Posséder sa parole, c’est se posséder soi-même, c’est retrouver une liberté.

    Et vous pourrez même… captiver votre auditoire !

    Vous souhaitez affirmer votre présence lors de vos interventions orales ?

    Voir le programme de la formation « Prise de parole en public : comment captiver son auditoire ».

     

    A propos des auteurs :

    Patricia RydzokPatricia Rydzok

    Polyvalente et spécialiste de la communication, mon parcours combine depuis de longues années un cheminement dans une perspective à la fois artistique et humaniste.

    L’artistique, par une approche théâtrale puis associée au « dire improvisé », m’a conduit vers des pratiques de l’oralité telles qu’avec le Trio Sonus Vivendi pour expérimenter, chercher, traquer, gesticuler le jeu des sons (« Laissons les sons être ce qu’ils sont ») et dans cette dynamique, j’ai rencontré la Technesthésie, discipline singulière où la parole passe par le corps, où il s’agit de faire pour comprendre. Sentir d’abord, comprendre ensuite. J’ai depuis trouvé des outils performants non seulement pour cet exercice du dire à voix haute, mais aussi pour affiner l’écoute.

    L’humain, dans mes engagements professionnels (Formatrice CEGOS dans le domaine de la communication spécialiste de la Technesthésie, Accompagnatrice à la Validation des Acquis et de l’Expérience, Psychanalyste et Maître de conférences associée en Information-Communication), renforcés aujourd’hui par l’efficacité de cette « boîte à outils » dans la fonction de Relation.

    J’accompagne et stimule l’intelligence individuelle pour que chacun, en prenant sa juste place, soit en place juste, avec l’autre. Pour un épanouissement personnel ayant un impact collectif, « le chemin se fait en marchant ».

    Jeanne-Marie NoëlJeanne-Marie Noël

    J’ai emprunté divers chemins pour aborder ce qui me passionne : l’humain et son fonctionnement.
    Après des études d’architecte d’intérieur (Knoll) aux Arts Décoratifs j’ai dirigé un groupement d’ateliers d’artistes qui accueillait du public. Puis mes recherches m’ont poussée vers la psychanalyse et l’art-thérapie, exercées en privé et en institution. Mais prendre la parole, devant un jury, un public… a souvent représenté un véritable défi qui m’a laissé sans voix.

    En 1991, j’ai découvert la Technesthésie de la Parole, technique surprenante qui a changé ma vie, parce qu’elle permet de prendre conscience de son corps tel qu’il fonctionne dans l’acte de parler et de trouver des appuis physiques sécurisants.
    Depuis, j’ose prendre la parole en toutes circonstances et avec plaisir.

    Cette discipline, que j’ai enseignée dans divers milieux professionnel et de formation continue et aussi comme vacataire à l’I.U.T. de Montpellier pendant 20 ans, je continue à l’expérimenter tous les jours.

    Aujourd’hui, j’interviens toujours à la CEGOS pour : Prendre la parole pour captiver son auditoire. Et aussi à l’IFSI , AFML, Atout Métiers PM… ainsi qu’au CNFPT dans le domaine de la créativité : image et relation et sur les stéréotypes sexués dans la petite enfance.

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *